2019/10/17

#

Netflix et quelques BDs...


L'automne et la noirceur arrivant plus tôt, j'ai commencé à me taper quelques série Netflix... en français cette fois-ci! Je me suis dit que ça ferait changement et je n'ai pas été déçue.

Première série que j'ai adoré, The Hookup Plan (Plan coeur). L'histoire de trois amies qui se retrouve empêtrée dans une histoire d'escorte. Adorable, hilarant, j'ai tout de suite été fan des personnages principaux. La deuxième saison vient juste de sortir et j'ai déjà hâte à la prochaine!


La deuxième, Call my Agent (Dix pour cent) est une série basée sur la vie "secrète" des agents d'artistes. D'ailleurs, plusieurs "stars" ont acceptées de participer aux tournages. Bien que reprise ici au Québec (Les invisibles), je trouve la série française beaucoup mieux cadrée et amusante, les personnages plus attachants. Trois saisons et une 4e de prévue. Un must!


Côté BD, j'ai lu Les petits garçons de Sophie Bédard il y a quelques temps. Sophie est la créatrice de la série Glorieux Printemps que j'avais adoré.  Après un an, Nana revient dans la vie de ses colocs sans crier gare. On plonge dans le quotidien de jeunes adultes qui s'étaient perdus de vues et tentent de recoller les morceaux. J'ai été un peu déçu du scénario de celui-ci malheureusement, ça manquait de mordant.

Flocks, de L. Nichols, c'est un roman graphique anglais que j'ai acheté sur un coup de tête, puisque j'adore les BD autobiographiques. Nichols est un homme trans qui a été élevé en Louisiane en tant que fille par des chrétiens conservateurs. On suit sa jeunesse, ses pensées et l'ambiance chrétienne de son village. J'ai aimé le style d'illustrations qui détonne des autres, j'ai trouvé l'histoire intéressante, mais trop dépressive, trop chrétienne, bref j'ai eu l'impression que ça tournait en rond. J'ai eu du mal à le finir.


Une autre BD autobiographique que j'ai lu dernièrement c'est celle de Lorina Mapa: Duran Duran, Imelda Marcos and me. Après avoir grandit aux Philippines dans les années 80, Lorina déménage à Montréal pendant son adolescence. Après le décès de son père, elle revient au pays à l'âge adulte et les souvenirs affluent. Les illustrations se regardent bien et j'ai passé un beau moment avec ce livre, on en apprend beaucoup sur la culture des Philippines. 

2 commentaires:

  1. Oh, ça me tente bien "call my agent"!

    Ça fait des années... des décennies? que je n'ai pas lu de BD. Je m'y remettrais bien aussi.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un petit commentaire, ça me fera plaisir de vous lire! Je vous réponds aussitôt que possible! :-)